131 / 608-1 La philosophie et les arts

Par Anthony Bekirov
Enseignant de philosophie
Durée 8 séances, 16 périodes de 45 min.
Quand
  • Lundi, 16 Janvier, 2017 - 18:30
  • Lundi, 23 Janvier, 2017 - 18:30
  • Lundi, 30 Janvier, 2017 - 18:30
  • Lundi, 6 février, 2017 - 18:30
  • Lundi, 13 février, 2017 - 18:30
  • Lundi, 27 février, 2017 - 18:30
  • Lundi, 6 Mars, 2017 - 18:30
  • Lundi, 13 Mars, 2017 - 18:30
Participants 15 maximum
Objectifs -
-
-
Contenu On connaît le sort réservé aux poètes dans la Cité de Platon : qu’ils se taisent ou qu’ils s’exilent. Il fallut la perspicacité d’un Aristote pour entrevoir une accointance possible entre pensée théorique et esthétique, intégrer l'expression artistique au sein de la réflexion philosophique, car les objets d'arts sont désormais des entités fondamentales du Monde. À la suite de Kant, les arts, ou la production d’objets esthétiques devint une préoccupation à part entière et angulaire de la philosophie, au point que cette dernière s’est souvent vue mise en danger par la première : et si le discours théorique était finalement incapable de dire quoi que ce soit de consistant face aux affects purs de l’art, plus proche d’un vécu fondamental ? À l'inverse, la position du platonisme continua d'exister, pour qui l’art n’est que la faiblesse d’une conscience inapte à penser de manière logique ou conceptuelle : la poésie, c’est joli, mais ce n’est pas sérieux. Ce cours n’aura cependant pas pour dessein de retracer cette généalogie de l’esthétique, ni d’en exposer les diverses et nombreuses positions, de Platon jusqu’à nos jours. Il s’attardera certes dans sa première séance à poser les bases du problème de manière d’ailleurs moins historique que conceptuelle. Cette introduction permettra d’oser l’idée que la philosophie (la pensée par concepts) trouve, sinon une concurrence redoutable, tout du moins un partenaire essentiel en la personne des arts (la pensée par affects). Les séances suivantes parcourront de manière non-exhaustive un éventail d’expressions artistiques, leur langage particulier, et en quoi la philosophie peut être investie par ces langages, illustrés par des exemples. Comprendre par des concepts ces langages artistiques ne signifie pourtant pas subordonner l’art à la philosophie, mais, en utilisant les outils de cette dernière, montrer la consistance conceptuelle d’œuvres qui ne s’expriment pas originellement selon, justement, des concepts. Aussi ce cours se veut-il, dans la mesure pédagogique possible, récréatif.
Méthode -
Lieu HEP - Haute école pédagogique - Salle 823 / Avenue de Cour 33, Lausanne
Tarif normal CHF 240.00