La transparence: mode passagère ou phénomène historique?

Réfléxions sur la transparence

Par Olivier Meuwly
Historien
Saison / No. cours 137 / 304-1
Période Lundi, 4 Novembre, 2019 - 19:00 - Lundi, 11 Novembre, 2019 - 19:00
Durée 2 séances, 4 périodes de 45 min.
Participants 50 maximum
Objectifs --
--
--
Contenu On la veut partout. En économie, en politique. La transparence est-elle le reflet de la période troublée que nous vivons ou l’aboutissement d’une conception de la démocratie qui ne peut se déployer que si les mécanismes du pouvoir sont jugés authentiquement « transparents » ? Comment faut-il comprendre cette transparence qui paraît être devenue le moyen ultime pour restaurer une certaine confiance dans les autorités ou dans le système économique que nous connaissons ? La société se serait-elle donc transformée en un océan de corruption qu’il s’agirait d’assainir d’urgence ? En même temps, cette obsession de transparence ne signifierait-elle pas la mort de toute sphère privée ? On oublie cependant que la transparence, loin de constituer un phénomène inédit, accompagne l’idée moderne de politique depuis la fin du XVIIIe siècle. Saisir les mutations de l’idée de transparence depuis plus de deux siècles permet en définitive de saisir l’histoire d’une démocratie confrontée, surtout depuis la crise des années 2008-2009, à une crise confiance violente. C’est ce que cherchera à montrer le présent cours.
Méthode -
Lieu HEP - Haute école pédagogique - Salle 812 / Avenue de Cour 33, Lausanne
Tarif normal CHF 90.00
Quand
  • Lundi, 4 Novembre, 2019 - 19:00
  • Lundi, 11 Novembre, 2019 - 19:00